Attention: you are now visiting the former Blue Heaven Loft website. This website is not active anymore.
Please click here to visit the Blue Heaven Loft 2nd generation website of LINDA VANLINT.
Opgelet: u bezoekt nu de voormalige Blue Heaven Loft-website. Deze website is niet meer actief.
Klik hier om de vernieuwde Blue Heaven Loft 2de generatie website van LINDA VANLINT.
Avertissement: Vous visitez maintenant l'ancien site de Blue Heaven Loft. Ce site n'est plus actif.
Cliquez ici pour ouvrir le nouveau site Blue Heaven Loft 2ième génération site web de LINDA VANLINT.
 
 
 
 
 
 
     
     
 

 


 

 

 

in het Nederlands

en français in English in Deutsch in Chinese
 

« retourner au weblog
 

traduit du néerlandais par LCB
 
 Fait bon et ne tourne pas la tête...
message posté le jeudi 25 juillet 2013

Programme : Critiquer est plus facile que de prendre l’initiative pour réaliser des choses positives. Il y a toujours des anomalies et je pense qu’on doit en parler. Quand nous prenons le calendrier pour les pigeonneaux : ceux qui ont été prudents pour enloger leurs pigeons au-dessus de 300 kilomètres, ne sont pas récompensés, car voyons nous?  Nous pouvons jouer toutes les semaines Soissons (200km). Mais après ?  Après vous devez participer à Orléans et c’est une distance de 400 km.

Vu mon expérience, la différence est trop grande pour nos pigeonneaux, qui doivent encore beaucoup apprendre et certainement avec les conditions actuelles : des température de +-25°C et un vent du nord est.  C’est trop pour les jeunes !  O.K., nous ne jouerons pas Orléans (400km.) mais à nouveau un Soissons (200Km) ou un Momignies (110Km.).  Le lendemain du concours national de  Bourges, il n’y a pas de concours parce que ce Bourges est un concours protégé: je suis d’accord. Mais la semaine après Bourges, il n’y aura aucun autre concours de +- 300 km mais à nouveau Orléans (400km.) en même temps que le concours national de Châteauroux (512Km.). Est ce logique? Certainement pas !  Finalement, nous sommes obligés de jouer Orléans autrement, nous manquerons minimum 2 concours nationaux pour nos pigeonneaux. Et ce n’est pas notre habitude de participer avec un risque limité ; nous jouons toujours tous nos pigeons au même concours. Cette augmentation progressive de kilomètres sur certains concours pour les pigeonneaux, n’existe pas. J’espère qu’on fera plus attention à ça, pour que tout le monde puisse avoir sa chance en 2014, pour bien préparer ses pigeonneaux pour les nationaux, sans trop de pertes. Une autre chose : le weekend avant le concours national de Bourges, l’Union Brabançonne joue Salbris (450km), Petit Club Fleurus organise un Orléans (400km.) et EPR Bourges. Dans le Brabant Flamand, Sector 2 il y a un concours de Pithiviers (375km.).  Ce dernier, faute de mieux, sera encore possible. Assez discuté.  En espérant que les organisateurs de concours de demi-fond, entendent et lisent cette article, il doit être possible d’organiser en 2014, un minimum de quelques concours de +- 300 km, pour préparer la série des 7 concours nationaux de pigeonneaux. Bien sûr que les conditions météorologiques auront une influence importante sur les 7 nationaux comme nous l’avons vu ce weekend au Brabant, où on à joué Blois(460 Km.) avec un peu plus que 1000 pigeons.  En 2012, à ce même concours, on avait enlogé un peu plus que 3000 pigeonneaux. Les chiffres parlent d’eux-mêmes…

Hautement recommandé,
purifie le sang lors des
travaux lourds
Récupération, des sels et
des électrolytes sont
retenus dans le corps
quand il fait chaud

Une raison supplémentaire des pertes de pigeonneaux? Nous avons parlé récemment avec un foncier de notre région qui joue très bien. Lui aussi, était au courant des pertes de pigeonneaux. Si je me souviens bien, cet homme a raison. Il y a 40-45 ans, je me souviens très bien, il y avait des entraînements avec la société.  La première fois, les pigeons de plusieurs sociétés, partaient à Jodoigne, +- 10-15 km, où ils étaient tous lâchés en groupe. 3 jours plus tard, il y avait un entraînement de Thorembais (30km.), aussi avec la société et lâchés en même temps. Après, c’était Gembloux (40-45km.), Fleurus(55km.) et encore Ligny ou Solre-Sur Sambre (70-75 km.), ensuite Mettet (85 km.) et finalement Momignies (110 km.) Et si je me souviens bien, il n’y avait presque pas de pertes avec un tel programme. Bien sûr à l’époque, tout le monde avait moins de pigeons et élevait moins de pigeons. A cette époque, tous les pigeons élevaient la première fois le 2 février. Tout le monde n’avait pas de voiture. Maintenant, chaque amateur a une voiture et pour que les frais diminuent, tout le monde commence à entraîner ses pigeons lui-même. Résultat : la société et le transporteur ont toujours moins de pigeons à transporter. Le convoyeur est obligé de changer son programme : uniquement Gembloux, Fleurus et après Momignies sont restés. Mais la plupart des amateurs entraînent leurs pigeonneaux eux-mêmes et après ils les enlogent à Momignies (110km.).  Actuellement, je constate que les pertes des pigeonneaux sont le plus importantes quand ils sont enlogés avec la société et quand ils sont lâchés avec un groupe de plusieurs sociétés. Et quand la météo n’est pas bonne, comme cette année, c’est toujours une élimination à grande échelle.  Cela, en comparaison avec le passé, quand les pigeonneaux étaient très tôt en contact très tôt avec les pigeons de plusieurs autres amateurs de sociétés différentes et où les pigeons à de courtes distances, étaient lâchés ensemble.

Maintenant, vu les pertes, on élève plus de pigeonneaux pour être sûr qu’il en reste quelques uns en fin de saison. Peut-être, devrait-on revenir au vieux système?  Je suis sûr que le transporteur sera d’accord, à condition que chaque amateur lui confie ses pigeons.  Bien sûr, on sera encore plus souvent parti de la maison. Mais tout le monde est libre de rester longtemps à la société ou de rentrer à la maison directement après l’enlogement.  Moi, je suis directement d’accord mais tout le monde a-t-il la même idée? On verra…

Quelques réactions concernant mon article du 11 juillet 2013, où j’ai parlé de donner de la nourriture et de l’eau aux pigeons pendant le transport. A.D. écrit : “Concernant la nourriture ou pas, je ne prends pas position mais donner de l’eau, c’est nécessaire.  J’ai déjà vu plusieurs fois aux lâchers de pigeons allemands ou polonais à Ostende, qu’il y avait des abreuvoirs sur toute la longueur du camion et des paniers.  Par contre ici, c’est seulement la moitié de la longueur et ça suffit quand il y a seulement une quinzaine de pigeons par panier mais pas pour 28-25-22 (en vitesse et en demi-fond).  Dans ce cas, je pense qu’il y a toujours des pigeons qui ne peuvent pas boire.  Ma question : est-ce impossible ici de mettre de l’eau sur toute la longueur et en plus pour le prix que nous devons payer!!! Salutations sportives.  A.D. de Westkerke. 

Il y avait aussi un message de nos voisins du nord cette semaine. Nous vous le présentons sans corrections:  “Encore un exemple de la manière dont les transporteurs traitent nos pigeons :
A ce moment (18h00), le camion est à Orléans.  Les pigeons sont nourris et ils reçoivent de l’eau.  A mi chemin entre Lille et Orléans, il y a aussi eu un arrêt pour donner de l’eau aux pigeons.  Le convoyeur pense que c’est irresponsable de rouler d’une traite jusqu’à Orléans vu la température de 34 °C. Ce soir, vers 20h00, ils partent pour les derniers kilomètres vers Bourges et ils pensent être là vers 22h00 :  écrit par S.B.  Il semble que nos voisins du nord sont bien organisés…Un message et un exemple pour nous.

Vous savez que j’étais un défenseur des suppléments Omega 3 (arrêtent les infections), pas seulement pour nos pigeons mais aussi pour moi-même. Depuis plus de  20 ans, je prends ma dose quotidienne.

Des acides de gras Omega-3, par ordre du spécialiste du coeur. Cette semaine, j’ai lu dans le journal : “Des suppléments OMEGA 3 augmentent les risques du cancer de la prostate.”
Les hommes qui prennent des suppléments Omega 3 pour leur santé, ont plus de risques d’avoir un cancer de la prostate. Une nouvelle recherche à Seattle, a montré que le risque d’avoir cette maladie, augmente de 43% chez des hommes qui ont plus d’Omega 3 dans leur sang en comparaison avec un groupe qui a moins de concentration. Jusqu’à maintenant, on a toujours dit que les acides gras Omega 3, qu’on retrouve dans le saumon, le hareng et le maquereau, ne préviennent pas seulement les maladies du cœur mais aussi les cancers, même de la prostate.

Par hasard, j’avais rendez-vous avec mon cardiologue pour le contrôle annuel. Quand je lui ai montré l’article, il m’a demandé où j’avais trouvé ça.  Ce n’est certainement pas une publication scientifique mais du journal.  Ce sont des articles pour remplir le journal. » Par des prises de sang, on va voir l’effet des acides gras Omega 3 sur moi après des années d’utilisation.
Je me sens toujours très bien.  En plus ma femme m’ toujours autant et ça dit tout…
Nous reviendrons le 8 août …Profitez le plus possible du beau temps.

Votre serviteur

THE LOST SON


  envoyez votre réaction

« retourner au weblog

 


© 2004 Michel Vanlint
Michel Vanlint
Bogaerdenstraat 33 / 3440 Zoutleeuw
Tel: +32(0)475 75 79 58 / Fax : +32(0)11 69 66 78
Email : michel@vanlint.be
Nedstat Basic - Gratis web site statistieken
Eigen homepage website teller