Attention: you are now visiting the former Blue Heaven Loft website. This website is not active anymore.
Please click here to visit the Blue Heaven Loft 2nd generation website of LINDA VANLINT.
Opgelet: u bezoekt nu de voormalige Blue Heaven Loft-website. Deze website is niet meer actief.
Klik hier om de vernieuwde Blue Heaven Loft 2de generatie website van LINDA VANLINT.
Avertissement: Vous visitez maintenant l'ancien site de Blue Heaven Loft. Ce site n'est plus actif.
Cliquez ici pour ouvrir le nouveau site Blue Heaven Loft 2ième génération site web de LINDA VANLINT.
 
 
 
 
 
 
     
     
 

 


 

 

 

in het Nederlands

en français in English in Deutsch in Chinese
 

« retourner au weblog
 

traduit du néerlandais par LCB
 
 Il n’y a rien de tel que d’avoir un chez soi...
message posté le jeudi 18 avril 2013

Je suis revenu à la maison. Ma première mission a été de reprendre haleine. Après 3 semaines à Taiwan et en Chine, ça fait du bien de dormir dans son lit, les bras autour de ma femme, la mère de ma fille Linda âgée de 20 ans.

Et les pigeons au « BLUE HEAVEN LOFT »? Vous ne le croirez pas mais il faut le voir pour se rendre compte comment ma femme les a soignés ; rien ne leur a manqué. Et nos voyageurs ?  Comme vous le savez, comme test, nous les avons accouplés le 2 février. Le premier jour que j’étais à la maison, j’ai pris toutes les femelles du colombier et je les ai mises dans le compartiment où elles s’entraînent tous les jours. Il y en avait quelques unes qui avaient déjà répondu. Dans chaque nid, nous avions prévu 1 jeune dont les mâles devaient prendre soins quelques jours.

Entretemps, les jeunes des voyageurs ont été sevrés et ils voltigent autour du colombier.
Cela s’est passé très vite et c’est la première différence en comparaison avec nos jeunes de la première tournée des producteurs (accouplés le 20 décembre 2012).  Ceux-ci ont eu besoin de 2 à 3 semaines en plus avant qu’ils ne volent autour du colombier.
Même par temps mauvais, nos voyageurs devaient s’entraîner 2 fois par jour, sans utiliser le drapeau ou des ballons et en ce moment, ils volent une heure.

Début avril, nous avons vacciné nos jeunes (aussi ceux des voyageurs) et nos tests pilotes contre la Paramixo et Herpes avec Pharmavac Columbi 2, réunis dans un même traitement. Les jeunes et les tests pilotes n’ont pas eu des problèmes avec cette vaccination. Au contraire, le lendemain ils s’entraînaient comme avant. Jusqu’à présent, tout semble être Pico-Bello, aucune bagarre, pas  d’E.Colli ou d’Adeno.  Mais cela peut encore arriver ; mais quand ils sont plus âgés, les chances diminuent.  Cela est certainement dû au fait que nous acidifions l’eau tous les jours et que nous donnons des produits complémentaires pour soutenir leur système d’immunité.

Même si tout parait d’être sous contrôle, nous avons laissé faire un contrôle microscopique des fientes de 5 jours et ils ont aussi été testés pour les vers, la coccidiose et la tricho, comme nous le laissons faire chaque année. Tous les pigeons contrôlés étaient négatifs, à l’exception de quelques uns qui ont montré un peu de tricho. Suivant notre homme de science trop peu pour faire une cure. A côté de ce contrôle, nous avions demandé une analyse bactériologique et on a pris de chaque pigeon dans un compartiment, un échantillon sous la langue et on l’a mis en culture dans un laboratoire spécialisé. Il faut attendre une semaine pour avoir les résultats et cela nous stresse. Les pigeons du “BLUE HEAVEN LOFT” sont « négatifs » pour toutes les possibilités comme: levure, Klebsiella, Proteus, Shigella, Chlamydia, Mycoplasma, Salmonella; à l’exception de  “Hemolytische streptococcen”. Tous les pigeons contrôlés étaient « positifs ». Après une conversation avec les spécialistes du laboratoire, nous avons décidé de les traiter comme nous l’avons fait pendant 4 jours avec 2 repas par jour. Mais nous avons retenu de notre conversation qu’un tel contrôle se voit seulement un moment, aussi on a fait un nouveau contrôle quelques jours plus tard et tout était négatif. Mais qui va faire un deuxième contrôle après que le premier soit « positif »? L’amateur et l’homme de science peuvent discuter et décider si on doit les traiter ou pas. A ceux qui me lisent et qui font tout pour bien jouer, je leur conseille de faire tester leurs pigeons.  Vous avez encore le temps maintenant avant que les grandes compétitions ne commencent.

Vue: département des jeunes en
Blue Heaven Loft
Département des femelles en
Blue Heaven Loft

12 avril 2013 : “Blue Heaven Loft”.  C’est remarquable comme les pigeons s’entraînent : les mâles et les femelles qui ont été séparés depuis 10 jours.  Ils volent une heure le matin et le soir sans aucune obligation. Il y a 3 ans, nous avons rebouché le débordement du toit à l’avant et l’arrière et au printemps 2013, nous l’avons enlevé. Peut-être est-ce ça parce qu’il y a plus d’oxygène aux colombiers? Ou est-ce parce que nos pigeons ont fait des volées libres même par temps de gelée? Ils en profitent peut-être maintenant? J’ai l’impression qu’ils se sentent bien. Chaque fois que nous ouvrons l’entrée, ils sortent comme des fous, tous ensemble. Avant, il y en avait toujours quelques uns qui doutaient comme s’ils avaient peur de sortir. J’ai remarqué que nos pigeons sont toujours un peu craintifs ; dès le moindre bruit, ils partent comme s’ils étaient poursuivis par un épervier.  La forme arrive lentement à cause de leur séparation ; c’est surtout remarquable chez les femelles.  Nous avons été obligés de les enfermer quand elles ont mangé et bu. Comme tout va bien, nous avons assez de temps pour changer l’eau et préparer la nourriture. Les mâles sont nourris individuellement : une bonne cuillère à soupe de petites graines le matin et les soir la même quantité ; Sport Extra Subliem Versele-Laga, régulièrement préparés avec de l’huile et de la levure de bière. Les voyageuses ne peuvent plus rentrer dans leur casier où elles étaient mais elles sont nourries dans le couloir devant le colombier où elles ont aussi l’opportunité de boire pendant une demi heure.  Après, elles déménagent dans leur compartiment où elles sont enfermées individuellement, juste avant que les mâles n’aient terminé leur entraînement. La bonne nouvelle est que le printemps est arrivé ; alors nous pouvons entraîner nos pigeons. Plus de nouvelles à ce propos dans la prochaine édition.
Aujourd’hui, j’ai reçu un coup de téléphone d’un amateur wallon avec une voix grave et enrouée. Il avait un problème et me demandait si je pouvais l’aider.  Ses pigeonneaux se trouvent dans deux compartiments identiques, séparés par un mur. Tous les jeunes ont le même âge, mâles et femelles ensemble. Les pigeons d’un compartiment s’entraînent 90 minutes et les autres font de petits tours pendant 15 minutes. “Qu’est-ce que je peux faire?” me demandait-il. J’ai répondu que ce n’est pas possible de le conseiller à distance mais comme les soins sont les mêmes dans chaque compartiment, il y a probablement un problème de colombier. Je lui ai conseillé de permuter les deux groupes : les pigeons qui s’entraînent pendant 90 minutes dans le colombier de ceux qui s’entraînent seulement 15 minutes et vice versa. Normalement, il devrait remarquer un changement dans une semaine. Ou un des deux compartiments n’est pas bon ; peut-être moins d’oxygène et de soleil? Ou les pigeons qui ne s’entraînent presque pas, ont une maladie latente? Nous vous tiendrons au courant.

J’ai encore lu quelque chose dans le  « Nieuwsblad.be » : la raison pour laquelle ça ne va plus au lit. Des hommes de sciences ont fait des études et j’ai toujours pensé que c’était la faute des femmes. Mais il semble que c’est complètement différent… Le manque est à cause d’un problème physique ou psychologique ou d’une combinaison des deux. Le stress peut être aussi à la base de ce problème ; un homme peut produire plus d’hormones d’adrénaline et de cortisol et cela arrête la production de testosterone. On sait que des diabétiques ou des gens qui doivent prendre des médicaments contre l’hypertension ou des anti dépresseurs et des médicaments contre l’anxiété, ont moins d’envie. D’autre part, on est aussi arrivé à  la conclusion que le poids peut avoir aussi une influence néfaste pour la testosterone parce que cette hormone est absorbée par la graisse. Bien sûr, l’âge a aussi une influence. Des hommes plus âgés produisent moins de testosterone et certains  arrivent à la “Menopause” ; tout cela peut amener une libido moindre.
Comme je suis un homme heureux parce que je ne suis pas confronté à tous ces problèmes. Quand j’ai vu et lu cet article, j’ai froncé les sourcils. C’est certain : “ 20 ans à Taiwan, m’ont gardé intact” C’est sûr!

Votre serviteur

THE LOST SON


  envoyez votre réaction

« retourner au weblog

 


© 2004 Michel Vanlint
Michel Vanlint
Bogaerdenstraat 33 / 3440 Zoutleeuw
Tel: +32(0)475 75 79 58 / Fax : +32(0)11 69 66 78
Email : michel@vanlint.be
Nedstat Basic - Gratis web site statistieken
Eigen homepage website teller