Attention: you are now visiting the former Blue Heaven Loft website. This website is not active anymore.
Please click here to visit the Blue Heaven Loft 2nd generation website of LINDA VANLINT.
Opgelet: u bezoekt nu de voormalige Blue Heaven Loft-website. Deze website is niet meer actief.
Klik hier om de vernieuwde Blue Heaven Loft 2de generatie website van LINDA VANLINT.
Avertissement: Vous visitez maintenant l'ancien site de Blue Heaven Loft. Ce site n'est plus actif.
Cliquez ici pour ouvrir le nouveau site Blue Heaven Loft 2ième génération site web de LINDA VANLINT.
 
 
 
 
 
 
     
     
 

 


 

 

 

in het Nederlands

en français in English in Deutsch in Chinese
 

« retourner au weblog
 

traduit du néerlandais par LCB
 
 Qui vivra, verra...
message posté le jeudi 6 septembre 2012

Au BLUE HEAVEN LOFT, la vie  continue tranquillement. Au moment où vous lirez cet article, nos voyageurs auront fait leur dernier concours de la saison 2012 ; le national GUERET du 8 septembre pour une distance de 537 km. Le concours national de La Souterraine(576km.) fut un succès.  Nous avions annoncé que nous participerions pour une place sur le podium et nous avons réussi avec une 3ème place National vieux et yearlings (ils volaient ensemble). En plus, nous avons réussi à classer 39 des 63 enlogés dans les prix au Club de Fond de Wallonie (C.F.W.) dans 2180 pigeons. Cela veut dire 62% prix, plus que notre moyenne habituelle (60%). En pigeonneaux ce ne fut pas si bon.  Seulement un pigeon tôt mais pas le nombre de prix que nous espérions. Entre La Souterraine et Gueret, il y a eu un concours de Melun (+- 300 km) le 1 septembre.  Ce fut une répétition générale comme préparation pour le dernier concours national de Gueret. Ce fut un succès pour BLUE HEAVEN LOFT ! Avec un vent frais du nord, les premiers pigeons ont volé à un peu plus de 1260m/m. Ce ne fut pas facile.  Pour être honnête; il y a longtemps que nous n’avions vu arriver nos pigeons de la bonne direction. Et vous savez où nous habitons; tout à l’est de la province du Brabant Flamand, près de la province du Limbourg, comme ça vous en savez assez. A OBRAFO TIENEN et C.F.W., nous avons classé 54 vieux de 65 enlogés et avec les jeunes; 23 de 31 enlogés, donc 77 prix de 96 enlogés, plus que 80% de prix.  Comme colombophile, on peut être content avec moins. Qu’est-ce que nous avons été contents.  Et si je ne commets aucune erreur les jours avant Gueret, je suis sûr que nous allons faire une bonne prestation sur ce dernier concours national de la saison 2012. Je frémis en y pensant parce qu’on annonce du vent d’est ; alors nous n’avons aucune chance de nous classer dans le top du résultat national.  Mais cela peut encore changer ; ceux qui prévoient le temps, se trompent régulièrement. Mais peu importe le vent, BLUE HEAVEN LOFT participe toujours au niveau national.
Tous les voyageurs recevront une dernière chance pour prouver leurs capacités. Les places au colombier des voyageurs sont limitées. Le samedi soir, 8 septembre, rideau sur la saison 2012. Après, nous ferons une évaluation individuelle.  Attendez un peu, vous aurez plus de nouvelles dans la prochaine édition.
Une autre chose maintenant…

Grâce à elle que je peux m'occuper
d'une manière professionnelle
avec des pigeons de course.
BOBBY, un des gardes
de BLUE HEAVEN LOFT

Les femmes et les pigeons restent mon dada comme vous le savez depuis longtemps. Mais ce que j’ai expérimenté ces derniers temps, c’est que vous pouvez apprendre à vous entendre avec les pigeons mais avec les femmes c’est tout différent. S’entendre avec les femmes est dans les gènes dès la naissance. Les pigeons sont plus dociles que les femmes ; néanmoins il y a des exceptions. Récemment nous avons lu une publication d’une femme de science anglaise (Catherine Hakin) où elle montre qu’être adultère est bon pour la relation, dans le mariage. Et nous citons : ”Le sexe est comme un bon repas. Manger à la maison peut être bon, mais tout le monde aime parfois aller manger au restaurant.” Elle pense qu’être adultère est bon pour chaque relation. Beaucoup de mariages finissent à cause des frustrations sexuelles d’un des deux ou des deux partenaires. Ils se sentent comme des animaux enfermés qui ne peuvent plus explorer la nature sauvage.
Etre adultère est la seule solution.  Les pigeons font cela aussi parfois, surtout des femelles sur un nid, qui ne peuvent résister aux avances d’un mâle.
Des rencontres sexuelles avec un autre que votre partenaire, devaient être courante comme aller manger au restaurant, écrit elle dans son dernier livre : “The New Rules”. Comment arrive-t-elle à cette conclusion? Dans les pays où on ne le permet pas, les divorces sont plus nombreux que dans les pays où on le permet. La différence entre le rigide Anglais et le conservateur des Etats Unis en face de l’esprit plus libre en France, est grande, suivant Hakin. Elle met en évidence le Japon, le pays où les rencontres avec les Geishas font partie de la vie quotidienne et où la pornographie n’est pas un tabou. Suivant Hakin ”une affaire de succès”, dans laquelle tout le monde est plus heureux et personne n’est blessé, est parfaitement possible. C’est mieux de ne pas parler de tricherie et d’adultère parce que ça semble être négatif. Parlez plutôt d’une relation paralelle ou de rendez-vous de jeu.
Il y a aussi le récit d’une femme qui se plaint auprès de son mari et elle dit: ”Quand il s’agit de sexe, mon mari et moi ne sommes pas sur la même longueur d’onde. J’ai plus envie de lui et ce n’est pas agréable. Il n’aime pas que je prenne l’initiative.  Moi, je veux parfois du sexe passionnant, comme du sexe vite juste avant l’arrivée de visiteurs, ou au travail (nous travaillons ensemble) quand les collègues sont déjà partis. Il pense que je ne dois pas le surprendre et que je veux trop de sexe ou il pense qu’il ne va pas y arriver. Cela amène des disputes et je me sens anormal”. Et moi, qui pensais que c’était toujours la femme! Une sexologue et criminologue répond et nous l’avons résumé. Là où l’homme et la femme ont assez de sexe, le mariage est parfait et en harmonie. Notre conclusion : beaucoup d’hommes ne se sentent pas heureux et ils se demandent pourquoi ils n’ont pas une femme comme cette dernière? Et oui, le compte est vite fait et nous pouvons tirer un trait. Il y a plus d’un quart siècle, nous avons eu le même dilemme et nous avons tiré un trait et notre aventure taiwannaise pouvait commencer. Maintenant, presque 30 ans plus tard (nous habitons presque depuis 10 ans en Belgique), je n’ai pas regretté ma décision. Et qu’est-ce que je peux encore ajouter?  Vous devez chercher et faire votre bonheur vous même. Essayer d’être le forgeron de votre bonheur. C’est possible mais cela demande beaucoup de courage. Nous arrêterons là. Les femmes qui nous lisent, vont être flattées, mais certains hommes vont s’indigner. Nous ne voulons pas être un rabat-joie et nous disons seulement : tenez bon parce l’espoir fait vivre…
A la prochaine,

Votre serviteur

THE LOST SON


  envoyez votre réaction

« retourner au weblog

 


© 2004 Michel Vanlint
Michel Vanlint
Bogaerdenstraat 33 / 3440 Zoutleeuw
Tel: +32(0)475 75 79 58 / Fax : +32(0)11 69 66 78
Email : michel@vanlint.be
Nedstat Basic - Gratis web site statistieken
Eigen homepage website teller